Comment acquérir des cryptomonnaies : Bitcoin, Ether, Cardano,…?

Avant de se lancer dans l’achat de cryptomonnaies, il vaut mieux connaitre son vrai besoin (Souhaitez-vous accéder à la propriété de vos jetons sans l’intermédiaire d’un tier de confiance ou pas ?) et faire le choix d’un type de plateforme réputée (‘Souhaitez-vous choisir une société française PSAN ou étrangère ?’). Ceci étant fait, les divers processus (inscription, dépôt de fonds et achat de vos premiers jetons) sont très simples comme nous allons le voir.

Décidez si vous souhaitez être le propriétaire exclusif (sans tiers de confiance) de vos jetons

Avant de procéder à une quelconque acquisition, sachez qu’il existe deux types de plateformes pour manier des cryptomonnaies sur Internet : les plateformes d’échange (‘exchange’ en anglais) et les plateformes de trading.

Les plateformes de trading (par exemple eToro) ne vous permettent pas d’acquérir à proprement parler des cryptos. Elles vous offrent un placement boursier (CFD ou ‘Contract For Difference’) qui réplique scrupuleusement le cours d’un cryptoactif. Ces plateformes de trading s’adressent donc à des investisseurs qui cherchent la simplification et qui ne veulent pas s’embarrasser avec des problèmes de stockage.

En revanche, les plateformes d’échange, qu’elles soient situées en France (Paymium, Coinhouse, … ) ou à l’étranger (Binance, Kraken, Coinbase, Bitstamp, …) vous permettront d’acquérir, de trader et de stocker vos cryptomonnaies. Vous aurez la possibilité, soit de laisser vos acquisitions sur leurs sites (‘soft wallet’) , soit de stocker vos clés privées sur une clé USB ou un disque dur (‘hard wallet’). Dans tous les cas vous serez le propriétaire exclusif de vos avoirs. Vous pourrez les transmettre à qui vous voulez en tout anonymat.

De plus, si la plateforme d’échange venait à faire faillite ou était piratée, vous aurez toujours vos Bitcoins ou vos Ethers (à condition de les avoir stockés sur votre clé USB). En vous connectant sur une autre plateforme vous pourrez convertir vos jetons dans la monnaie fiat de votre choix (€, $,..).

Décidez si vous souhaitez acheter des cryptos en France (PSAN) ou à l’étranger

En France, la loi PACTE oblige les PSANs (Prestataires de Services sur Actifs Numériques) à s’enregistrer auprès de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) dans la mesure où ils s’adressent aux consommateurs français. Vous trouverez sur notre page dédiée la liste de ces sociétés enregistrées PSAN. A fin 2021 il y avait 28 sociétés inscrites, toutes domiciliées en France, à l’exception de 2 étrangères, mais européennes : BITPANDA (Autriche) et LITEBIT (Pays-Bas).

A noter que les grandes plateformes anglo-saxonne (Binance, Coinbase, Kraken,…), utilisant la langue anglaise pour communiquer avec les internautes, ne s’adressent à priori pas à la clientèle hexagonale. D’ailleurs, début 2022, on n’en trouvait aucune inscrite sur la liste PSAN. Mais les choses pourraient bien changer car selon nos informations Binance (n°1 du marché) et Crypto.com (un nouvel entrant très agressif) auraient déposé un dossier pour figurer sur la fameuse liste blanche de l’AMF.

En achetant vos cryptos sur une plateforme PSAN (que la société soit inscrite en France ou à l’étranger), vous pourrez plus facilement faire intervenir le médiateur de l’AMF en cas de problème. Nous vous conseillons sans hésiter la société Coinhouse, dont le siège social est à Paris.

Si vous choisissez une plateforme ne figurant pas sur la liste blanche, assurez-vous qu’elle bénéficie d’une régulation CySec et/ou FCA.

Ouvrir un compte sur la plateforme choisie… en montrant pattes blanches !

Fini le temps du ‘Wild West ‘ où l’on pouvait faire le commerce des Bitcoins et autres Alt-coins sans avoir besoin de décliner son identité. Lors de votre inscription en ligne, toutes les plateformes ont l’obligation de suivre une procédure réglementaire connue sous l’acronyme anglo-saxon KYC (‘ Know Your Customer’). L’inscription ressemble beaucoup à celle de l’ouverture d’un compte bancaire : vous devrez fournir : pièce d’identité, justificatif de domicile, adresse mail, numéro de téléphone.

Toute cette lourdeur administrative a pour but de lutter contre le blanchiment d’argent et les activités terroristes. Impossible donc de garder une certaine anonymité lors de cette inscription en ligne.

Pour vous rendre compte de la procédure à suivre pour s’inscrire sur une plateforme, consultez notre article sur l’ouverture d’un compte chez Coinhouse.com.

Verser des fonds (Euros, Dollars, …) sur votre compte crypto

Votre compte crypto étant ouvert, vous pouvez déposer de l’argent. Toutes les plateformes acceptent les virements bancaires nationaux (méthode à privilégier car la moins onéreuse) et internationaux via la procédure SWIFT. Certains prestataires offrent en plus la possibilité de créditer votre compte avec votre carte de crédit ou un portefeuille électronique (PayPal, Skrill, Neteller,…) C’est certes ultra rapide, mais attention aux frais plus importants avec ces méthodes de dépôt (surtout avec les cartes de crédit où le taux peut grimper jusqu’à 4% !).

Concernant les dépôts minimums, ils sont généralement très faibles. Par exemple, 50 dollars chez le trader eTorro.

Acheter vos premiers jetons (BTC, ETH, SOL,..)

Votre compte étant crédité vous pouvez acheter instantanément vos premiers jetons. Ne vous laissez pas impressionner par le montant faramineux que peuvent atteindre certains tokens (comme en avril 2021 où le bitcoin a atteint un pic historique de 64 912 dollars). Toutes les plateformes vous proposeront d’acheter une fraction des jetons mis en vente. Dans le cas du Bitcoin, celui-ci étant divisé en 100 millions de Satoshis (selon la conception de son inventeur japonais), vous pourrez vous contenter d’investir par exemple … 1000 Satoshis, soit 0,4€ au cours actuel (début 2022) !

Quant à savoir s’il vaut mieux acheter des bitcoins ou des alt-coins, nous vous invitons :

Vos jetons étant acquis vous pouvez consulter l’évolution du cours, soit sur votre plateforme, soit sur un site de référence comme CoinGecko.com.

Bon trading !