Quel portefeuille électronique choisir pour stocker des cryptomonnaies sur la durée ?

Les portefeuilles cryptographiques sont essentiels pour acheter, échanger et vendre des crypto-monnaies. Les traders en ont besoin pour stocker leurs jetons en toute sécurité, ainsi que pour protéger et valider leurs transactions. Si les versions logicielles de ces ‘crypto-wallets’ sont généralement gratuites, elles sont moins protégées que les versions matérielles que l’on peut acquérir pour une dizaine ou centaine d’euros. Commençons par décrire ce que doit être un portefeuille crypto hardware idéal pour stocker vos tokens sur le long terme. Puis nous passerons en revue une sélection des meilleurs crypto-wallets.

Un petit rappel sur les solutions de stockage de vos jetons

Pour assurer la sauvegarde de vos crypto-monnaies il existe 2 principales solutions :

  • Les portefeuilles logiciels (encore appelé ‘software wallet’ ou ‘hot wallet’ en anglais). Ce sont des logiciels que l’on télécharge soit sur ordinateur soit sur smartphone. Ils sont opérationnels instantanément et permettent de recevoir ou d’envoyer du Bitcoin ou tout autre Altcoin. Ces portefeuilles sont généralement offerts par la plateforme chez qui vous avez fait vos achats. Faciles d’utilisation, ils permettent de transporter vos tokens. Par contre, comme tout logiciel stocké sur votre PC, tablette ou smartphone, ils ne sont pas à l’abri d’un hacker éventuel. Si vous stockez vos clés crypto sur un ‘software wallet’ attention de mettre à jour votre antivirus, de ne pas cliquer sur des liens de phishing et de ne pas vous aventurer sur des sites douteux ! Pour plus de protection, il existe heureusement une solution plus robuste, les portefeuilles matériels.
  • Les portefeuilles physiques (encore appelés ‘hardware wallet’ ou ‘cold wallet’ en anglais). Comme leur nom l’indique ce sont des objets physiques qui ressemblent à une grosse clé USB. Ils disposent d’ailleurs d’un connecteur USB qui permet de se connecter à votre ordinateur et de récupérer vos clés cryptos. Lorsque ces dernières sont stockées sur la puce de votre portefeuille, personne ne peut vous les dérober. Mais alors vous allez nous poser la question suivante:

Et si on me vole mon ‘hardware wallet’ puis-je tout de même récupérer mes jetons ?

Et bien oui, les constructeurs (Ledger, Trezor,…) ont pensé à tout. Par exemple, lorsque vous initialisez votre portefeuille Ledger, celui-ci génère une liste de 24 mots que vous aurez soin de bien noter et de garder dans un lieu secret. Si vous perdez votre portefeuille (ou si on vous le dérobe), vous en rachetez un autre (quelques dizaines d’euros) et grâce à cette liste de 24 mots, vous pourrez récupérer vos clés et donc vos avoirs. Quant à votre voleur il ne pourra strictement rien faire avec son larsen. Il ne pourra même pas accéder au portefeuille, protégé par un simple code PIN. Et si par hasard il venait à récupérer ce dernier, il ne pourrait aller plus loin …. sans la liste des 24 mots !!!

Les caractéristiques d’un portefeuille crypto idéal sur la durée

Si vous investissez dans des cryptomonnaies, vous voulez pouvoir en disposer dans 5 ans, dans 10 ans, dans 20 ans. Bref, vous cherchez une solution de stockage qui perdure dans le temps et qui est inviolable.

Cette solution de stockage crypto idéale doit :

  • Être physique pour éviter tout piratage par un malware logiciel,
  • Avoir reçu une certification par au moins une agence de cybersécurité (par exemple ANSSI en France),
  • De préférence, ne pas utiliser un Système d’exploitation Open Source pour se protéger contre les attaques malveillantes.
  • Être facilement duplicable pour assurer un back-up.

De plus, le matériel doit être robuste et réalisé par une société spécialisée dans les produits électroniques à haute technologie, intégrant une composante cybersécurité.

Quant à la pérennité du port USB (que l’on retrouve sur les produits des principaux fournisseurs) personne ne peut certifier qu’il sera encore présent sur nos PCs dans 10 ou 20 ans. Mais rassurez-vous, si un nouveau port physique populaire voit le jour, il y aura toujours la possibilité de faire un transfert de vos clés entre l’ancien et le nouveau portefeuille.

Notre sélection des meilleurs portefeuilles physiques

En suivant les critères de longévité énoncés précédemment, nous avons limité notre sélection à 4 produits :

Les 2 produits phare de la société française Ledger : Nano S et Nano X

A noter que les 2 wallets fonctionnent en tandem avec une application ‘Ledger Live’ que vous devrez télécharger sur votre PC (Nano S) ou smartphone (Nano S, Nano X). Cette application fait fonction de ‘hot wallet’ et vous permet de conserver ‘au chaud’ une partie de votre portfolio pour plus de rapidité et de flexibilité lors de vos achats ou lors de vos trades. Vous trouverez la liste des cryptomonnaies disponibles pour ces 2 produits Ledger sur notre page dédiée.

.

Le Ledger Nano S, un best-seller à petit prix (59€ chez https://www.ledger.com/)

Sorti en 2016, offrant une liaison par connecteur USB standard, le Nano S est particulièrement discret. Limité en capacité mémoire, il ne permet de stocker que de 4 à 6 applications parmi le millier de jetons disponibles. Il ne peut pas non plus faire de l’échange entre les 4 à 6 cryptos du portefeuille. Il conviendra donc aux investisseurs débutants qui souhaitent une solution de stockage à faible prix mais à très haute sécurité.

Le Ledger Nano X, un grand crypto-wallet à tout faire (149 € chez Ledger)

Le grand frère du Nano S possède, lui aussi, un port USB, mais vous pouvez également utiliser le Bluetooth pour la connexion avec votre PC, tablette ou Smartphone. Avec le Nano X, fini les limitations de 4 à 6 cryptos par portefeuille physique. Sorti en 2019, il a la possibilité de stocker jusqu’à 100 cryptos parmi les 5 500 jetons disponibles. De plus, sa forte capacité mémoire permet d’embarquer une application d’échange, autorisant le trading entre les différents jetons. Comme le fait très bien le Nano S, en ouvrant un compte avec l’appli ‘Ledger Live chez l’un des partenaires (BTC Direct, Banxa, Coinify, Moon Pay ou Ramp), vous pouvez acquérir directement des tokens sur l’une de ces plateformes et les téléverser sur votre Nano X. Ce dernier est donc plus adapté aux investisseurs expérimentés qui veulent un maximum de flexibilité pour trader, en toute sécurité, jusqu’à une centaine de crypto actifs avec un seul portefeuille hardware. Une appli Android et iOS est disponible.

Les 2 produits de la société tchèque Trezor : Trezor One et Trezor T

Le Trezor One et le Modèle T

Leur fonctionnement est très similaire à celui de leurs concurrents français, les 2 hardware wallets de Trezor fonctionnent en association avec un logiciel ‘Trezor Wallet Software’ qui permet de faire l’achat de tokens sur une place de marché et qui, comme avec le ‘Ledger Live’ vous assurera une réserve ‘à chaud’ de vos jetons sur votre PC ou smartphone. En l’occurrence, vous avez ici le choix entre les 2 exchanges : Changelly ou ShapeShift. Côté firmware, et contrairement à Ledger, Trezor a opté pour un OS Open source ce qui n’est pas la meilleure façon, selon nous, de se protéger contre d’éventuels hackeurs.

Le Trezor One, l’entrée de gamme très populaire de Trezor (70€ sur https://shop.trezor.io/)

Arrivé sur le marché en 2016, soit la même année que le Ledger S, le best-seller de la société Trezor (qui signifie « coffre » en tchèque) est très similaire à son concurrent made in France. Si son aspect physique est différent (il ressemble plus à une ancienne télécommande de porte de garage qu’à une clé USB) c’est au profit d’un écran plus large et d’une meilleure visibilité. Côté connectique on a les 2 possibilités : USB ou WebUSB, alors que le Ledger S est seulement USB. Si la quantité d’applications que l’on peut stocker sur le Trezor One est sensiblement similaire à celui du Ledger S, le nombre de jetons accessibles est par contre légèrement inférieur (environ 25% en moins) , ce nombre évoluant en permanence.

Le Trezor T, le haut de gamme de la société tchèque (226€ chez Trezor)

Sorti en 2018, soit 1 an avant le Ledger Nano X, le Trezor T se positionne comme le challenger de ce dernier. Comme le One, le T est fabriqué par les SatoshiLabs de Praha et embarque des technologies similaires. Il dispose d’un écran tactile couleur, ce qui le rend plus facile à utiliser que celui de son concurrent et ce qui explique, pour l’essentiel, le prix plus élevé. S’il ne dispose pas de Blootooth, il  est, par contre, le premier portefeuille matériel au monde à implémenter le Shamir Backup (SLIP39) pour une sécurité encore plus grande. Si une appli pour Android est bien disponible, ce n’est pas encore le cas pour iOS. Enfin, il est compatible avec plus de 1200 cryptomonnaies.