Les principaux termes techniques utilisés dans le monde des cryptomonnaies

Si vous êtes nouveau dans le domaine des cryptomonnaies, n’hésitez surtout pas à parcourir notre glossaire. La plupart des mots listés sont en anglais et sont parfois communs avec d’autres disciplines, comme la bourse, les métaux précieux ou encore le poker. Si nous estimons que le sujet est important pour l’investisseur, vous aurez la possibilité d’accéder à du contenu plus détaillé, soit sur notre site, soit sur le Web. Enfin, si vous ne trouvez pas votre bonheur dans ce glossaire, consultez les principales sources d’information sur le monde de la crypto que nous avons rassemblées pour vous. Ces sources contiennent généralement des FAQs et des glossaires qui pourraient vous aider.

Bonne lecture !

Airdrop (Parachutage)

L’opération qui consiste à distribuer gratuitement des actifs numériques au public, dans le but de faire connaitre un nouveau projet de cryptomonnaies. Ce ‘parachutage’ de jetons intervient généralement avant une levée de fonds (ICO).

ATH (All-Time High)

Le prix le plus élevé qu’a atteint une crypto-monnaie depuis qu’elle est cotée.

All-in

Un terme venu du poker et qui consiste à mettre tout son capital disponible en jeu sur une seule cryptomonnaie. Une technique à éviter !

Altcoin (Pièce de monnaie alternative)

Toute autre cryptomonnaie autre que le Bitcoin.

AMF (Autorité des Marchés Financiers)

C’est une autorité publique indépendante qui régule les marchés financiers en France et protège l’épargnant. Elle édite une liste blanche des prestataires PSAN autorisés à commercialiser des cryptomonnaies en France.

ASIC (Application-Specific Integrated Circuit)

Un circuit intégré optimisé pour une tache particulière. Dans le cas des cryptomonnaies, ce type de circuit intégré est utilisé pour effectuer des calculs cryptographiques liés au minage de devises numériques.

Ask Price (Prix plancher demandé)

Le prix plancher qu’un vendeur est prêt à accepter sur un ordre de vente.

Bear market (Marché baissier)

Une évolution à la baisse des prix d’un marché. Lorsqu’un ours attaque une proie il effectue avec ses pattes un mouvement d’écrasement, du haut vers le bas. Une tendance de marché baissière qui est donc à l’opposé d’un ‘Bull market’.

Beta release (Version Beta)

Une première version d’un programme livrée aux utilisateurs sans garantie de bon fonctionnement. Elle est utilisée par les développeurs pour recueillir les premiers commentaires et pour corriger des bugs.

Bid Price (Cours acheteur)

La valeur offerte par les acheteurs pour obtenir un actif, tel qu’une marchandise, un titre ou une crypto-monnaie.

Bid-Ask Spread (Écart de cours entre acheteur et vendeur)

Pour un actif donné, le ‘spread’ est la différence entre le prix vendeur le plus bas et le prix acheteur le plus élevé de cet actif.

Bitcoin

La première crypto-monnaie créée en 2009 par le ou les développeurs ayant pour pseudo : Satoshi Nakamoto. Un actif numérique utilisant la technologie da la blockchain et permettant de faire des transactions financières entre pairs sans passer par un tiers de confiance comme un banque. Pour tout savoir sur la reine des cryptomonnaies, consultez le site Bitcoin.fr

Bitcoin Dominance (Suprématie du Bitcoin)

Le ratio de la capitalisation boursière du Bitcoin par rapport à la somme des capitalisations boursières de toutes les autres crypto-monnaies. Cette suprématie est challengée par Ethereum, la plus importante des Altcoins.

Block header (En-tête de bloc)

L’en-tête d’un bloc qui contient des métadonnées et un résumé des transactions du bloc. C’est cet en-tête que les mineurs ‘hachent’ pour valider la blockchain et obtenir leur récompense.

Block Reward (Récompense pour avoir ‘miné’ un bloc)

La rémunération (sous forme de jetons) attribuée par le protocole blockchain aux ‘mineurs’ pour chaque bloc extrait et validé avec succès.

Blockchain (Chaîne de blocs)

Un registre informatique décentralisé qui enregistre les transactions effectuées sur une crypto-monnaie dans un ordre chronologique. Ces chaînes de blocs sont dupliquées à l’identique sur tous les nœuds du réseau, assurant une fiabilité hors pair aux cryptomonnaies. Pour une explication simple et ludique du fonctionnement de la Blockchain, nous vous invitons à lire notre Métaphore du SkiJeton.

Bollinger Bands (Bandes de Bollinger)

Un indicateur graphique, développé par John Bollinger, pour mesurer la volatilité d’un marché. Il fait partie des outils d’analyse technique et est composé de 2 bandes latérales et d’une simple moyenne mobile. Plus les bandes sont espacées, plus le marché est volatile. Plus les bandes se rapprochent, plus le marché est calme.

Bull Market (Marché haussier)

Une tendance positive des prix d’un marché. Pour attaquer le toréador, le taureau fait un mouvement de bas en haut avec ses cornes, un mouvement ascendant. Le ‘Bull market’ est donc à opposer au ‘Bear market’.

CFTC (Commodity Futures Trading Commission)

Agence basée aux États-Unis responsable de la réglementation des marchés dérivés, qui comprend les options, les swaps et les contrats à terme.

Daemon

Un process de veille (généralement logiciel) qui fonctionne en arrière-plan et qui se déclenche lorsqu’une condition spécifique est activée.

DApp (Decentralized Application)

Applications qui s’exécutent sur un réseau d’ordinateurs en P2P, plutôt que sur un ordinateur central. C’est l’écosystème open source d’Ethereum qui a permis le développement des DApps, ces applications décentralisées qui fonctionnent sur Internet sans être contrôlées par une entité centrale.

DAO (Organisation Autonome Décentralisée)

Un système de règles codées en dur qui définissent les actions qu’une organisation décentralisée entreprendra. Dans le cas d’une cryptomonnaie, la DAO inscrit les règles de gouvernance de celles-ci dans un ensemble de ‘smart contracts’.

DEX (Échange décentralisé)

Un opérateur financier (‘Exchange’ en anglais) qui n’oblige pas les utilisateurs à déposer des fonds pour commencer à négocier et qui ne détient pas non plus les fonds de l’utilisateur. Sur un DEX, les utilisateurs négocient directement à partir de leurs propres portefeuilles.

DeFi (Finance décentralisée)

L’écosystème composé d’applications financières décentralisées développées au-dessus des réseaux blockchain, principalement d’Ethereum. L’objectif de la DeFi est de permettre la transmission de valeur et la création d’une finance pour tous sans avoir recours à un tiers de confiance, comme une banque.

ERC-20 (Ethereum Request for Comment -20)

Sorti en 2015, le standard utilisé pour les ‘smart contracts’ de l’Ethereum. Les tokens ERC-20 sont fongibles et utilisent du ‘gas’ pour les frais d’opération. Ils sont devenus populaires avec la folie des ICOs de 2017-2018.

ERC-721 (Ethereum Request for Comment -721)

Sorti en 2018, 3 ans après l’ERC-20, le ERC-721 est un standard qui s’applique aux jetons non fongibles (NFT). Cela signifie que chaque jeton ERC-721 est unique et, par conséquent, non interchangeable. Ce standard est devenu populaire avec la folie des NFT de 2020-2021. Voir plus d’infos sur les grandes étapes du développement des NFT.

Exchange (Plateforme d’échange)

Une place de marché où les internautes peuvent acheter, vendre, échanger leurs crypto-monnaies. Retrouvez la liste de ces plateformes d’échange et nos avis détaillés sur l’article que nous avons rédigé.

Fiat (money)

La monnaie qu’un gouvernement a déclarée ayant cours légal : l’Euro en Europe, le Dollar aux USA, la Livre sterling au Royaume-Uni, …

Gas

Le mécanisme de tarification utilisé par Ethereum pour calculer les coûts d’opération des ‘smart contracts’ et les frais de transaction.

Genesis Block (Bloc genèse)

Il s’agit du bloc n°0 d’une Blockchain, le premier bloc émis qui permet d’initialiser le réseau d’une nouvelle cryptomonnaie.

Github

Gratuite, Github est la plus grande plateforme au monde de stockage de code source. Fortement utilisée par les développeurs de la crypto-sphère, elle permet un partage des codes source entre geeks et contribue ainsi à la diffusion rapide des différents projets et protocoles.

Halving (Réduire de moitié)

Lorsque la rémunération du minage d’un cryptoactif, tel que le bitcoin, tombe à la moitié de ce qu’elle était auparavant. Ce mécanisme de division par 2 des récompenses des mineurs permet à certaines cryptomonnaies, comme le Bitcoin,  de limiter l’inflation.

Hard fork (mise à jour ‘majeure’ du logiciel de la blockchain)

Lorsque la communauté d’une cryptomonnaie ne se met pas d’accord sur les évolutions de la blockchain, un ‘hard fork’ est créé. Les blocs des 2 chaînes parallèles ne sont alors plus compatibles. C’est ce qui est arrivé dans la communauté Bitcoin le 1er août 2017 avec la création du Bitcoin Cash, un hard fork du BTC qui a vu le jour ce jour-là.

Hash (Résultat d’une fonction de hachage)

Une fonction de hachage cryptographique produit un ‘Hash’. C’est une ‘Empreinte numérique’ qui se présente généralement sous la forme de chaînes de caractère de taille fixe, optimisées pour la blockchain. Cette fonction présente la particularité de ne pas être réversible, sécurisant ainsi les données hachées.

Hashrate (Taux de hachage)

Le Hashrate représente le nombre de fois qu’une fonction de hachage est calculée par seconde avant de créer et d’ajouter un nouveau bloc. Plus la puissance de calcul du PC d’un mineur est importante, plus son taux de hachage est élevé.

Hodl (pas vendeur)

Suite à une faute de frappe d’un utilisateur sur un forum, le mot Hodl signifie en fait “Hold” ce qui veut dire en anglais : ‘conserver ses avoirs’. Dans le monde de la finance, les ‘hodlers’ sont des investisseurs qui refusent de vendre leurs actions ou leurs cryptoactifs.

Immutability (Immutabilité)

L’incapacité de changer ou d’être changé. L’une des principales caractéristiques de la technologie de la blockchain et des cryptomonnaies.

ICO (Offre initiale de jetons)

Les nouveaux projets de cryptos financent généralement leur développement grâce à des levées de fonds dans lesquelles ils mettent en vente leurs jetons. Les ICOs (Initial Coin Offering) des cryptomonnaies sont le pendant des IPOs (Initial Public Offering) dans le domaine des actions.

KYC (Know Your Customer)

Une procédure standard dans le secteur financier qui permet aux entreprises d’identifier leurs clients et de se conformer à la législation en vigueur.

Ledger (Registre)

Un fichier informatique numérique où les transactions monétaires et financières sont enregistrées. C’est aussi le nom d’une société qui commercialise les fameux hardware-wallet Nano S et Nano X

Lightning Network (Réseau Lightning)

Une deuxième couche réseau fonctionnant au-dessus de la blockchain, permettant une vitesse de transaction accrue. Cette technologie est une solution pour répondre aux problèmes d’évolutivité (’scalability’) de certains projets cryptos, comme le Bitcoin.

Market Capitalization ou Market Cap (Capitalisation boursière)

La valeur totale d’une cryptomonnaie (ou de tout autre actif financier) en circulation. La capitalisation boursière d’un actif se calcule en multipliant le cours de cet actif par le nombre d’instances émises sur le marché.

Metadata (Métadonnées)

Données qui incluent des informations sur d’autres données, telles que des informations sur les caractéristiques d’une transaction spécifique. Dans une blockchain les métadonnées sont inscrites en début de bloc (‘Block header’)

Metaverse (‘Métavers’ en français)

Le ‘metaverse’ en anglais vient de la contraction de ‘meta’ et ‘universe’. La traduction française devient donc logiquement ‘métavers’, un ‘méta-univers’, concaténation de ‘méta’ et de ‘univers’.  C’est un environnement virtuel dans lequel des avatars interagissent entre eux et avec toutes sortes d’objets numériques. Pour approfondir cet univers futuriste, lisez notre article sur les cryptomonnaies les plus prometteuses du Métavers.

MiCA (Markets in Crypto-Assets)

C’est un projet de la CE qui a pour objectif de réguler, à l’horizon 2024, les prestataires de services proposant des cryptoactifs de manière harmonisée sur l’ensemble du territoire de l’Union européenne. C’est le pendant, au niveau européen, des modalités PSAN applicables en France au travers de l’AMF. Le projet MiCA fait l’objet de nombreuses critiques, en particulier des écologistes qui souhaiteraient interdire le minage, jugé trop énergivore.

Mining (Minage)

L’opération qui permet aux ‘mineurs’ de valider les transactions sur un réseau blockchain et de percevoir une récompense (payée avec la cryptomonnaie de la blockchain en question).

Mining Farm (Ferme minière)

Un ensemble de ‘mineurs’, généralement regroupés dans un entrepôt équipé de PCs spécialisés dans le ‘minage’ des crypto-monnaies.

Node (Nœud)

Un ordinateur sur un réseau blockchain qui est en relation avec d’autres ordinateurs pour assurer la sécurité et l’intégrité du système. Grâce à un processus de synchronisation, chaque PCs du réseau possède une copie intégrale de la blockchain.

NFT (Jeton non fongible)

Type de jeton cryptographique qui représente un actif numérique ou réel unique et qui n’est pas interchangeable. Les NFT sont régis par la norme ERC-721. Nous avons répertorié la liste des principaux usages des NFT au quotidien.

Off-chain (Hors chaîne)

Transactions qui se produisent en dehors d’un réseau de blockchain donné, qui peuvent être ultérieurement regroupées avant d’être soumises à la chaîne principale. Ces techniques ‘hors-chaine’ telles que le Lightning Network du Bitcoin ou le Plasma d’Ethereum sont souvent utilisées pour accélérer le traitement global d’une transaction sur un réseau blockchain.

Paper Wallet (Portefeuille papier)

Une simple feuille de papier sur laquelle on inscrit une adresse de crypto-monnaie et sa clé privée.

P2P (Pair à pair)

Un réseau fonctionne en P2P quand deux ordinateurs ou plus sont connectés et partagent une tâche ou des ressources communes sans dépendre d’un serveur central.

Plasma

Une solution de mise à l’échelle (scalabilité) hors chaîne d’Ethereum qui permet à ce dernier d’augmenter considérablement sa rapidité. Théorisée en août 2017 par Vitalik Buterin, co-fondateur d’Ethereum, et par Joseph Poon, Plasma est le pendant du Lightning Network du Bitcoin.

Ponzi Scheme (Système de Ponzi)

Également connue sous le nom de ‘Pyramide de Ponzi’ (du nom de Charles Ponzi qui est devenu célèbre dans les années 1920 après avoir mis en place une opération fondée sur ce principe à Boston), c’est une arnaque dans laquelle les fonds des nouveaux investisseurs sont utilisés pour payer les rendements promis aux premiers clients. Le pot aux roses est généralement découvert quand les sommes procurées par les nouveaux entrants ne suffisent plus à rémunérer les anciens clients. Elle fait partie des plus grosses escroqueries répertoriées dans la crypto-sphère.

PoS (Proof of Stake) Preuve de participation

Encore connue sous le nom français de ‘Preuve d’enjeu’, PoS est un mécanisme de consensus qui récompense les validateurs de blocs en fonction du nombre de pièces qu’ils ont en jeu. Contrairement au mécanisme initial de PoW (Preuve de Travail) qui demande aux ‘mineurs’ d’exécuter des algorithmes de hachage sur leurs PCs pour valider les transactions électroniques, la PoS est beaucoup moins énergivore, puisqu’elle demande à l’utilisateur de prouver simplement la possession d’une certaine quantité de crypto-monnaies. Ethereum a prévu une transition de la preuve de travail (PoW) vers une preuve d’enjeu (PoS) lors de son déploiement final qui devrait avoir lieu à l’été 2022.

PoW (Proof of Work) Preuve de travail

Le ‘Proof of Work’ est utilisé pour valider les transactions et ‘miner’ de nouveaux tokens. C’est un process qui demande une forte puissance de calcul sur les PCs spécialisés des ‘mineurs’ dans le but de décourager d’éventuels usages malveillants.  Bitcoin fut le premier réseau a largement adopter la PoW. En utilisant des fonctions de hachage comme le SHA-256, la Preuve de Travail nécessite de grosses capacités de calcul, ce qui lui vaut de nombreuses critiques, et pas seulement de la part des écologistes. (Voir notre article sur le Projet MiCa et la tentative avortée de faire interdire le Bitcoin en Europe). De nombreux nouveaux tokens utilisent dorénavant la PoS (Preuve de participation), beaucoup moins énergivore que la PoW. Ethereum, le challenger du Bitcoin, devrait très bientôt migrer vers la PoS.

PSAN (Prestataire de Services sur Actifs Numériques)

Issu de la loi PACTE, le décret n° 2019-1213 du 21 novembre 2019 définit les obligations des Prestataire de Services sur Actifs Numériques (PSAN en abrégé). Sur le site de l’AMF, vous trouverez une mise à jour de la liste blanche des prestataires autorisés à exercer en France. C’est la société parisienne Coinhouse, société que nous recommandons pour l’achat de cryptos, qui a été la première à obtenir un agrément PSAN le 19 mars 2020.

REGAFI (Registre des Agents Financiers)

Ce registre liste les entreprises, françaises ou étrangères, qui ont obtenu de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) une autorisation pour exercer des activités en France. Il recense également les agents d’établissement de paiement français, exerçant tant en France que dans un autre État. La société eToro, société que nous recommandons pour ses CFD sur cryptomonnaies, est inscrire sous le n° 29552 de ce registre REGAFI.

Rug pull (Parti avec la caisse et sans laisser d’adresse)

Le ‘tirage de tapis’ se rapporte au fait que les responsables d’un projet disparaissent en amenant avec eux les fonds investis. Le site Web du projet n’existe plus et les responsables ne répondent plus aux e-mails. Ce type d’arnaque est très souvent lié aux projets de la DeFi, ceux que l’on trouve sur les DEX, les ‘exchanges’ décentralisés.

Satoshi

La plus petite unité d’un bitcoin, telle que définie par le protocole Bitcoin. Cela équivaut à un cent millionième de bitcoin ou 0,00000001 BTC.

Satoshi Nakamoto

Le pseudonyme du (ou des) créateur(s) du bitcoin et de son livre blanc. Pour les passionnés de cryptos et pour les curieux nous avons consacré un long article pour essayer de savoir qui se cache derrière le pseudo de Satoshi Nakamoto

SEC (Securities and Exchange Commission)

La SEC est le gendarme de la bourse aux USA. Plus précisément c’est l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers. Il est le pendant de l’AMF (Autorité des marchés financiers) en France.

Seed Phrase (Semence ou Phrase de départ)

Une collection de mots qui peut être utilisée pour accéder à un portefeuille de crypto-monnaie perdu ou volé. En tapant cette liste de mots dans le bon ordre, l’investisseur peut récupérer sa clé privée et accéder ainsi à son portefeuille. Quant au malfaiteur (si malfaiteur il y a !) il ne pourra pas utiliser le portefeuille volé sans avoir la connaissance de cette ‘seed’. D’où notre conseil de garder cette phrase parfaitement secrète.

SegWit ou Segregated Witness (Témoin séparé)

C’est un ‘soft fork’ du Bitcoin qui modifie la structure des transactions en déplaçant les données de signature (le témoin ou ‘Witness’) dans une base de données séparée (‘Segregated’). Il a pour but, entre autre, d’augmenter la capacité transactionnelle du Bitcoin. Comme indiqué dans notre historique des cryptomonnaies, et après de nombreuses controverses, SegWit a été finalement déployé sur le réseau Bitcoin en Aout 2017. On le retrouve également sur des Altcoins ayant des protocoles similaires à celui du Bitcoin, comme le Litecoin ou le Bitcoin Gold.

SHA-256 (Secure Hash Algorithm)

C’est un algorithme de hashage sécurisé, conçu par la NSA, permettant de déterminer l’intégrité des données sans besoin de consulter celles-ci. La fonction SHA est capable de transformer une chaîne de caractères de longueur quelconque (un livre, un son, une photo, …) en une chaîne de caractères de longueur fixe. Le chiffre 256 indique cette longueur (256 bits), ce qui correspond à 64 caractères. Les geeks peuvent approfondir le sujet avec l’excellent article de Wikipedia sur le SHA-2.

Smart Contract (Contrat intelligent)

Ce sont des contrats automatisés qui sont apparus en 2015 en même temps que la cryptomonnaie Ethereum. Ils déclenchent certaines actions lorsque des conditions prédéterminées sont remplies.

Soft fork (mise à jour ‘mineure’ et ‘temporaire’ du logiciel de la blockchain)

Avec un soft fork, une seule blockchain restera valide au final et cela tant que les utilisateurs adopteront la mise à jour qui est généralement mineure et limitée dans le temps. Alors qu’avec un hard fork, l’ancienne et la nouvelle blockchain existent côte à côte.

Stablecoin

Un type de crypto-monnaie conçu pour rester stable, plutôt que de subir des changements de prix importants. Parmi les plus importants stablecoins on trouve le Tether (USDT), l’USD Coin (USDC), le Binance USD (BUSD) ou encore le TerraUSD (UST).

Staking

C’est le pendant du minage pour les cryptomonnaies qui utilisent la PoS. Inutile cette fois de disposer d’un PC suréquipé pour toucher des récompenses : il suffit de bloquer vos avoirs un certain temps (3 mois renouvelables) pour être rémunéré. Ce staking est finalement assez semblable à un livret d’épargne. Ce blocage de vos jetons participe à la sécurisation du réseau et permet la validation des opérations de la blockchain.

Ticker (Téléscripteur)

Le nom abrégé (généralement en majuscules) qui fait référence à une pièce sur une plateforme de trading. Par exemple : BTC pour désigner le Bitcoin

Wei

La plus petite dénomination possible d’éther (ETH), la monnaie utilisée sur le réseau Ethereum. Souvent utilisée pour faire référence aux prix du ‘gas’.

Whale (Baleine)

Un individu ou une organisation qui détient une grande quantité de crypto-monnaies, leur permettant d’avoir un impact sur les marchés.

WETH (Wrapped Ether)

Le WETH permet aux utilisateurs d’échanger des jetons ETH contre des jetons au standard ERC-20 sur les DEX, les plateformes décentralisées. C’est un jeton ERC-20 représentant Ether dans un rapport de 1:1.

White Paper (Livre blanc)

C’est un document papier présentant toutes les informations liées à un nouveau projet de cryptomonnaies. Si vous cherchez des tokens prometteurs, ou si vous voulez participer à un ICO, commencez à lire le livre blanc fourni par les développeurs ou promoteurs du projet. Si ce White Paper n’existe pas, n’investissez surtout pas!