Quelles cryptomonnaies peut-on trader en 2022 sur le site Capital.com ?

Créée en 2016, affichant des volumes de négociation supérieurs à 530 milliards USD en 2021 et près de 500 000 clients inscrits sur leur plateforme en 2022, Capital.com est l’une des sociétés d’investissement à la croissance la plus rapide en Europe. L’arrivée chez ce trader de plus de 470 CFD sur les cryptomonnaies a largement contribué à cette croissance. A noter également l’usage de technologies innovantes comme l’IA pour aider à la mise en place d’une stratégie d’investissement efficace.

Le top 14 des 476 cryptos que l’on peut trader sur Capital.com en 2022 :

Fin Février 2022, il avait 476 cryptos à trader sur la plateforme. Le guide de trading des cryptos de Capital.com donne des informations sur les 14 plus populaires cryptos chez ce trader.

Crypto
1Bitcoin
2Bitcoin Cash
3Bitcoin Gold
4Cardano
5EOS
6Ethereum Classic
7Litecoin
8NEO
9Polkadot
10QTUM
11Ripple
12Steem
13Stellar
14TRON

Pour consulter la dernière version des cryptos disponibles et leurs prix en temps réel, vous pouvez vous rendre directement sur leur site :  https://capital.com/live-cryptocurrency-prices

La particularité de Capital.com sur le marché des cryptomonnaies

Tout comme sa concurrente eToro, la société Capital.com ne vous permettra pas d’acheter des cryptomonnaies. C’est une plateforme de trading et non un exchange comme Binance ou Kraken. Cette plateforme offre la possibilité d’investir et de trader une multitude de CFD adossés à des actifs boursiers (plus de 3000 actions, plus de 25 ETF, plus de 30 Indices, plus de 40 matières premières, plus de 170 paires de devises Forex) et a un nombre toujours grand de cryptoactifs en 2022 : plus de 470 !

Les crypto-monnaies sont disponibles pour des négociations avec un effet de levier allant jusqu’à 2:1. Vous pouvez, par exemple, commencer à négocier avec seulement 20€ (le minimum de dépôt avec une carte de crédit ou un portefeuille électronique) et contrôler une position de 40€.

Peut-on utiliser légalement Capital.com en France ?

La plateforme est autorisée et règlementée par les organismes étatiques des pays où elle est implantée. C’est le cas en Angleterre et au Pays de Galles avec la FCA, en Australie avec l’ASIC et en Europe avec la Commission chypriote des marchés financiers (CySEC).

Tout comme eToro, Capital.com n’est pas un exchange. En France, elle n’a pas l’obligation de s’inscrire sur la liste blanche PSAN de l’AMF. Par contre, en tant que trader, elle se doit de demander une inscription sur le registre Regafi. Nous avons vérifié qu’elle figure bien sur ce registre Regafi sous le numéro : 77013. Son enregistrement, sous la dénomination sociale : ‘ Capital com sv investments Ltd ‘ date du 9 Octobre 2018. Capital.com est donc autorisé à opérer dans l’hexagone.

Comment créditer votre compte Capital.com et quels sont les frais prélevés ?

Comme nous avons affaire à un trader et non à un exchange, il est compréhensible que le dépôt de fond chez Capital.com ne puisse pas se faire en cryptomonnaies, même si cela nous chagrine quelque peu !

Vous pouvez déposer vos fonds sans frais dans l’une des 5 monnaies fiat accessibles dans votre compte de trading : GBP (£), EUR (€), USD ($), PLN (zł) ou RUB (₽). Pour toute autre monnaie il y aura des frais de conversion à prévoir pour alimenter votre compte dans l’une des 5 monnaies précédemment citées.

La liste des moyens de dépôts dépend des pays. Pour la France, vous pouvez utiliser les 5 méthodes suivantes :

  • Le transfert bancaire                                                          (Licenses ASIC, CYSEC, FCA, NBRB)
  • Les cartes bancaires : Visa, MasterCard et Maestro             (Licenses ASIC, CySEC, FCA, NBRB)
  • Trois types de portefeuilles électroniques :
    • APPLEPAY         (Licenses CySEC, FCA, NBRB)
    • PAYPAL             (Licenses CySEC, FCA)
    • SOFORT             (Licenses CySEC)

A noter que le minimum de dépôt est de 20 € avec les cartes bancaires et les portefeuilles électroniques. Si vous optez pour le transfert bancaire, vous devrez déposer un minimum de 250€.

Capital.com ne facture ni des frais de dépôts, ni des frais de retraits de vos fonds. Le trader se finance avec les spreads, les marges d’achat/vente sur les actifs que vous tradez. Ces marges sont clairement indiquées lors de l’ouverture d’une position et sont plus faibles que celles pratiquées par les grandes places de marché.

Pourquoi choisir Capital.com pour trader des cryptomonnaies?

  • C’est une plateforme qui dispose de toutes les obligations légales pour opérer dans l’hexagone (voir en début d’article notre propos sur les aspects réglementaires)
  • L’offre pour trader des CFD sur cryptos est considérable (plus de 470) et fait pratiquement jeu égal avec les grandes plateformes internationales.
  • Avec le même compte, au-delà des CFD cryptos, on peut trader un nombre considérable d’autres actifs : bourse des actions, paires de devises, forex, index, matières premières, ETF.
  • Vous pouvez ouvrir jusqu’à 10 comptes démo et 10 comptes en direct dans différentes devises pour tester différentes stratégies d’investissement.
  • Sa politique tarifaire ‘zéro commission’ s’accompagne de spreads dans la moyenne du marché, auxquels s’ajoutent des ‘overnight fees’ relativement bas.
  • Trois types de comptes sont proposés en fonction de votre profil d’investisseur : ‘Standard’ pour les débutants, ‘Plus’ pour le niveau intermédiaire et ‘Premier’ pour les expérimentés.
  • Pour les experts en trading de CFD, associé à nombreux graphiques et à des outils complets de dessin, pas moins de 70 outils d’analyse technique sont à disposition pour suivre les tendances du marché et trouver des opportunités de placement.
  • Sa plateforme utilise l’IA (Intelligence Artificielle) et a été récompensée pour cette technologie innovante : elle a été qualifiée de ‘Most Innovative Tech 2021’ par TradingView.
  • Une gestion intelligente de risques est implémentée avec des mécanismes comme le ‘stop-loss’ ou la protection de solde négatif de votre compte.
  • Le service client par chat est fonctionnel 24/7 avec 12 langues disponibles (incluant le français) mais il n’est pas possible (début 2022) de joindre au téléphone un conseiller parlant le français.